Vous êtes ici
Accueil > Jeux Video > PS4 > SYNDROME, Mon avis sur PS4 / PS VR

SYNDROME, Mon avis sur PS4 / PS VR

test avis syndrome ps4 psvr

Sorti le 11 octobre dernier sur PlayStation 4 avec une compatibilité PS VR, Syndrome ne pouvait qu’attirer mon attention : survival horror, espace et VR Hummm ça peut le faire. Mais une fois installé, qu’en est-il vraiment ? C’est ce que nous allons voir ensemble maintenant.

Une mise en place rapide de l’histoire

Astronaute de votre état, vous vous réveillez seul dans le vaisseau, tout le mode est mort… Après un petit tour, vous vous rendez compte qu’un « virus » est présent à bord et que c’est vraiment parti en sucette…

Un gameplay (trop) répétitif

Si je devais commencer par le plus gênant dans le jeu, c’est les innombrables aller-retour au sein du vaisseau, avec aucune logique dans l’ordre des déplacements et pourquoi ? Pour récupérer des objets, codes d’accès ou cartes. Bien entendu, chaque salle est super loin de la suivante. Si par malheur vous avez décidés de changer d’étage, le jeu vous offre en cadeau un petit temps de chargement =) Cela fait un peu tâche par rapport aux gros jeux qui ont su gommer cela…
Malgré cela, on retrouve toutes les mécaniques présentes dans les autres jeux du genre voire FPS : objet pour remonter sa vie, mini-jeux, piles pour lampe torce, armes et munitions.

Une ambiance intéressante mais…

Malgré un problème flagrant de gestion de lumière, le jeu est graphiquement correct. Après vous êtes dans un vaisseau spatial, il n’y a pas énormément de possibilités de changements de décor. Le fait que nous soyons quasiment dans la pénombre, peut nous faire penser qu’on essaye de nous cacher quelques éléments de décors disgracieux. Niveau ambiance sonore, je pense, il faut l’avouer, que c’est quand même assez réussi. Par contre, au point de quitter le jeu à cause de la peur (comme ça peut être le cas sur RE7 VR), il y a quand même un monde.

Des zombies droides

Dans Syndrôme, le bestiaire est là pour relever un peu le niveau. Certains vous surprendront par leur allure. Dans la plupart des cas, je vous conseillerai de choisir de fuir à l’autre bout du vaisseau. Vous êtes plus que limités en munitions, essayez de ne pas en gaspiller. Et le CAC (corps à corps) dans tout cela ? Je dirai assez moyenâgeux : je tape, je recule, je tape, je recule…

Un mode PS VR anecdotique…

Moi qui m’attendais à pouvoir faire tout le jeu en VR, j’ai été assez surpris et attristé de constater que ce n’était pas le cas.
En effet, dans Syndrome, seul un mode Survie est accessible. Il se débloque juste après avoir fait la première mission du jeu.
Comme son nom l’indique, il faut survivre le plus longtemps possible en faisant face à des petites vagues d’ennemis. Il faudra donc faire attention à vos munitions, essayer de trouver le point faible des ennemis pour ne pas gâcher trop de balles et courir.
Même si l’ambiance sonore et le jeu de lumière peuvent faire froid dans le dos, on se rend vite compte que garder un maximum de noir à l’écran devait être l’objectif numéro 1 lors du développement de ce mode, afin de cacher la faiblesse graphique en VR.
Nous sommes loin même très loin d’un RE7 ou encore d’un Farpoint. Moi qui possède beaucoup de jeu PS VR, je pense clairement que c’est le jeu le moins abouti de tous. Le gameplay aurait pu gommer un peu ce ressenti si au moins il avait rendu compatible l’aim controller…

Mais que penser de Syndrome sur PS4 / PS VR ?

Si vous pensiez vous procurer le jeu pour y jouer en VR, abandonnez vite l’idée à moins que vous aimez perdre votre argent (il fait quand même 39,99€…). Cela permet de confirmer que ce n’est pas parcequ’un jeu a écrit en grand sur sa pochette PlayStation VR Compatible, qu’il est 100% jouable de cette manière. Il faut donc se méfier et ne pas sauter sur un jeu dès sa sortie sans avoir pris quelques renseignements en amont…

Pour les autres, Syndrome se classe dans les Survival Horror de moyenne qualité. Malgré des graphismes à la limite de l’acceptable et une belle ambiance sonore, le jeu n’apporte pas de nouveauté, de part un gameplay simpliste et pour moi, un manque total de scénario. Disponible à un prix de 39,99€, si vous êtes fan du genre, je ne peux que vous conseiller d’attendre que le jeu passe en dessous de 15 voire 10€.

Trailer de Syndrome sur Playstation 4

Laisser un commentaire

Top