Accueil Tests / Avis Test de Max The Curse of Brotherhood – Xbox One X

Test de Max The Curse of Brotherhood – Xbox One X

test max the curse of brotherhood xbox one x

Personnellement, je suis plus FPS ou Beat’em All mais j’aime bien me lancer en parallèle un petit jeu de plateformes pour me changer les idées. C’est comme cela que j’ai découvert Max the Curse of Brotherhood, un jeu de plateformes et réflexion développé par Pressplay sorti le 20 décembre 2013, soit au début de l’ère Xbox One. Cela commence donc à dater mais il mérite que je vous en parle.

Scénario de Max The Curse of Brotherhood

Vous incarnez Max, un jeune garçon qui part à l’aventure dans un monde hostile pour sauver son frère Felix qui s’est fait enlever par Mustacho. Vous rencontrez une vieille dame qui transfère son âme dans un marqueur. Celui-ci devient magique et se trouve implémenté de pouvoirs. Ces derniers vous permettront d’atteindre votre but final : sauver Felix.

Comme vous le voyez l’histoire est simple et sûrement du déjà vu, mais cela fait le taf.

max the curse of brotherhood avis xbox one x

Concernant le gameplay

Comme tous jeux de plateformes, il vous faudra traverser les niveaux en vous aidant du décor tout en faisant attention aux pièges et ennemis. Jusque-là rien qui sort du commun. Le petit plus de Max the Curse of Brotherhood réside dans le fait de pouvoir nteragir avec le décor grâce à un marqueur magique.

Ce dernier va permettre de créer à des points précis des colonnes de pierre, des lianes, des courants d’eau, des branches ou encore des boules de feu. Les éléments créés pourront également être coupés de manière à être associés à un autre pouvoir ou de tuer ou piéger un ennemi (s’il vous touche vous mourrez tout de suite). Par exemple si vous faites une liane entre une branche et une colonne de pierre, cela peut vous permettre de traverser un long précipice.
A noter également que la quantité d’encre et l’aire d’effet varient selon les spots.

avis max the curse of brotherhood xbox one x

Niveau jouabilité, la prise en main est assez facile : maintenir la gâchette pour sortir le marqueur, un bouton pour créer, un bouton pour supprimer. En aucun cas, cela vous généra dans votre avancée lorsque vous devrez également faire avancer Max, car oui c’est quand même lui que vous jouez. Le marqueur n’est que votre « assistant ».

Niveau objets à récolter, il y a 75 yeux maléfiques à trouver et 18 morceaux d’amulette à rassembler.

J’ai rencontré un freeze durant ma partie mais à part cela pas de ralentissement, pas de problème de caméra.

avis test max the curse of brotherhood

Et Graphiquement, cela donne quoi ?

Pour un jeu datant de fin de 2013, Max The Curse of Brotherhood s’en sort très bien. Le jeu est plutôt joli et les décors bien détaillés avec une palette de couleurs assez riches. On voit clairement qu’il y a eu un gros travail sur le côté artistique.

Durée de vie ?

L’histoire est découpée en 7 chapitres. Comptez environ 6-7 heures pour arriver au bout de l’histoire. Honnêtement après ce premier run, il ne restera plus beaucoup d’yeux à arracher ou morceaux d’amulette à récupérer si vous avez pris un minimum de temps pour tester les chemins possibles ou si vous êtes un minimum observateur.
Le jeu en lui-même est assez facile (même le boss de fin). La seule difficulté résidera dans votre faculté à analyser la situation et à anticiper les choses.

test avis max the curse of brotherhood xbox one x

Mais au final, que penser de Max the Curse of Brotherhood

A la fin joli, prenant et fun à jouer, Max the Curse of Brotherhood est pour moi une très bonne découverte et je ne me suis absolument pas ennuyé. L’histoire est assez sympa et la façon de jouer permet plus d’interaction qu’un simple jeu de plateformes, notamment du côté de la réflexion.
On regrettera cependant que le jeu soit un poil trop simple.

Max the Curse of the Brotherhood fait partie du catalogue Xbox Game Pass. En version dématérialisée il est proposé au prix de 14,99€ sur le Store Microsoft. Pour moi le prix est juste au vu de la qualité du titre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.