Accueil Films / Séries Mon Avis sur Transformers The Last Knight

Mon Avis sur Transformers The Last Knight

avis critique transformers the last knight

J’ai eu la chance d’avoir à prêter par Universal Pictures, le blu-ray de Transformers The Last Knight, 5ème et dernier opus des aventures d’Optimus Prime, et qui sortira en France le 2 novembre prochain.
Le film est sorti au cinéma le 28 juin 2017. Je n’avais malheureusement pas eu/pris le temps d’aller le voir, maintenant c’est chose faite et je vous en livre mon humble avis.

Synopsis Transformers : The Last Knight

Les humains sont en guerre contre les Transformers à la suite de Transformers : L’Âge de l’extinction. Optimus Prime a disparu. La survie de l’humanité réside dans les légendes du passé et dans l’histoire cachée des Transformers sur Terre. Yeager, Bumblebee, un Lord anglais et une professeur d’Oxford s’allient pour contrer la menace qui arrive…

Que vaut Transformers The Last Knight ?

Comme je le disais plus haut, nous sommes ici dans le 5ème volet des Transformers, toujours réalisé par Michael Bay. L’histoire se met en place au temps du Roi Arthur et de Merlin l’imposteur l’enchanteur. On y apprend que c’est durant la bataille contre les Vikings, que les Transformers se sont dévoilés au Monde en prêtant main forte à Merlin et en lui confiant un bâton artefact.

Dès lors, on se dit que l’idée est intéressante : inclure une histoire légendaire pour ajouter un côté mythique à l’origine des Transformers.
Sauf que, personnellement, je m’attendais à remonter encore un peu plus dans le temps suite à l’apparition, dans l’épisode précédent, des Transformers «Dinosaure». Mais bon, c’est un choix temporel qui permet plus facilement d’y insérer quelques protagonistes du film : Sir Edmund Burton, un Lord anglais (Anthony Hopkins) et Vivian Wembley, une professeur d’Oxford (Laura Haddock). En personnage principal, on y retrouve forcément notre bon vieux Mark Wahlberg qui reprend donc son rôle de Cade Yager.

Bref revenons à l’histoire. Après ce retour dans le passé, nous revoilà à notre époque, juste après les événements de l’Age de l’extinction. Les humains sont en guerre contre les Transformers (Autobots et Decepticons confondus). Ces derniers sont soit tués, soit capturés pour être emprisonnés. On y apprend la création d’une armée spécialement dédiée à cette tâche et répondant à l’appellation TRF (Transformers Reaction Force). Quelques humains font tout pour protéger les Autobots comme Yager (activement recherché par le gouvernement) et Izabella, une ado de 14 ans.
Ce que l’on peut dire, c’est que cela envoi du lourd dès le début : action, explosions dans tous les sens et effets spéciaux pour en mettre plein la vue. Ce qui semble être maintenant à la mode à Hollywood.
Sans trop vouloir spoiler le film, Yager se voit confier un objet / talisman par un Transformers sur le point de mourir et paraissant beaucoup plus ancien qu’Optimus et en fait donc l’«élu».

L’histoire repasse ensuite un peu sur Optimus Prime, qui vient d’arriver sur sa planète dévastée. Il y retrouve Quintessa, la créatrice des Transformers qui cherche à s’emparer du bâton de Merlin pour s’emparer de l’énergie de la Terre (Unicron) et redonner sa splendeur d’antan à Cybertron. Dès lors, les ruines de Cybertron font route vers la Terre, écrasant tout sur leurs passages.
Le Lord, la professeur et Yager se retrouvent réunis pour tenter de sauver la Terre en essayant de mettre la main sur le fameux bâton de Merlin.
Et ça y est, le film a basculé en Tomb Raider / Indiana Jones-like 😉

Personnellement, cela ne me choque pas. Il faut bien qu’il y ait une histoire et celle de Merlin étant un mythe, on peut un peu modifier à sa guise la légende pour y inclure les Transformers. Why not. Je ne rentrerai pas plus dans l’histoire et les personnages pour ne pas en dire trop et spoiler/gâcher le film. Sachez juste que chaque personnage principal a un rôle précis à jouer.

Tout au long du film, vous aurez également pas mal de petites répliques humoristiques (j’avoue parfois lourdes) mais bon, un brin d’humour parmi toutes ses courses poursuites, explosions et combats de robot ne fait pas de mal. On retrouve avec plaisir les Autobots Bumblebee et Optimus Prime, tout en découvrant un nouveau totalement déjanté Cogman et un qui ne paye pas de mine Sqweeks.

Les décors sont magnifiques et les couleurs sont retranscrites à la perfection grâce à la résolution proposée par le format Blu-ray.

Le film dure quasiment 2h30 et cela passe très rapidement. On notera également le petit clin d’oeil à Sam Witwicky (Shia LaBeouf).

En conclusion :

Transformers The Last Knight est un film qui se laisse plus que regarder. Il ne plaira peut-être pas aux puristes mais en tout cas le budget effets spéciaux a bien été exploité. Matt «Gros Bras» Wahlberg assure encore dans son rôle et est quand même pour moi, beaucoup plus charismatique que Shia LaBeouf. A vrai dire, sur l’ensemble du film, je suis un peu étonné du coup des différents retours négatifs que j’ai pu avoir avant de voir le film… Comme quoi, dès fois il faut se faire sa propre idée sur les choses.

Bande Annonce Transformers The Last Knight

2 Commentaires

  1. Je n’ai pas souvenir d’avoir regardé un seul de ces films (il va falloir que je corrige cela rapidement). Mais à en lire ton article cela me semble être un joyeux « bordel ». Entre les retours dans le passé / futur et le joyeux mélange entre Merlin, Tomb Raider et les robots, cela titille ma curiosité. Il faut que je me penche là dessus sérieusement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.