Accueil PS4 Test de The Inpatient – Exclusivité PlayStation VR

Test de The Inpatient – Exclusivité PlayStation VR

test the inpatient psvr ps4 pro

Sorti le 23 janvier 2018, The Inpatient, jeu développé par Supermassive Games, était annoncé comme LE jeu d’expérience PSVR de cette année. Mais concrètement, que vaut cette exclusivité PlayStation 4 ? C’est ce que nous allons voir ensemble dès maintenant. Ce test a été réalisé avec une version dématérialisée du jeu envoyée par PlayStation.

Un petit point sur l’histoire

L’histoire se déroule en 1954. Ce qui nous fait 60 ans avant les événements contés dans Until Dawn. En d’autres termes, The Inpatient aurait pu être sous-titré «Until Dawn Origins».
Pour ma part, j’aurais fait au final les 3 jeux dans le sens inverse de l’histoire : Until Dawn Rush of Blood (rail shooter PSVR), Until Dawn puis maintenant The Inpatient.

Pour ne pas vous spoiler sur le déroulement de l’histoire (même si vous avez joué à Until Dawn, vous connaissez forcément la fin), je ne vous en dirai pas plus. Sachez juste que le scénario est très bien ficelé.

avis the inpatient psvr ps4 pro

Parlons un peu Gameplay

The Inpatient reprend la même mécanique qu’Until Dawn : l’effet papillon. La plupart de vos décisions auront une conséquence sur la trame de l’histoire. Forcément, il est possible d’avoir plusieurs fins au jeu. Une raison de plus pour le faire de nombreuses fois, d’autant plus qu’il faut environ 2h30 pour venir à bout d’une version de l’histoire.

Contrairement à Until Dawn, The Inpatient s’inscrit plus dans la catégorie expérience VR / film interactive plutôt que dans celle du jeu. Je veux dire par là que l’on est plus souvent spectateur qu’acteur.

Vous incarnez un patient amnésique (homme ou femme, à vous de choisir au départ) dans un hôpital psychiatrique. Quelques tests sont faits sur vous pour tenter de vous redonner la mémoire. Cela ne se passe pas forcément comme prévu et vous avez quelques flashs un peu dérangeants et énigmatiques. Tout au long de l’histoire, vous aurez la possibilité de retrouver un peu plus la mémoire, en observant des objets du décors. Vous ne pouvez pas les louper, il y a un petit point lumineux sur les objets concernés.

test avis the inpatient psvr

Tout au début du jeu, vous vous trouverez dans un fauteuil roulant, vous devrez uniquement observer, quelqu’un vous pousse. Une fois que vous pouvez vous déplacer sur vos 2 jambes, les déplacements sont vraiment très très lents. Alors oui, je veux bien que c’est ajouter une sensation un peu plus stressante dans cet endroit glauque mais j’ai trouvé cela assez pénible et énervant. J’avais concrètement l’impression de perdre du temps car si nous réfléchissons un peu, qui prendrait son temps dans un tel environnement ? Pas moi en tout cas 😉

Ce qui m’a bluffé dans The Inpatient, c’est l’utilisation de notre voix. En effet, vous pouvez choisir de répondre à toutes les questions uniquement en lisant à haute voix la réponse que vous choisissez. Cela permet d’ajouter un peu plus d’immersion.

test avis the inpatient psvr ps4 pro

Et visuellement ?

Le jeu est très beau et il n’y a aucune motion sickness. Nous voyons clairement que Supermassive Games a fait un travail remarquable pour nous proposer un des plus beaux jeux PlayStation VR que j’ai pu voir. De mémoire, je ne pense pas avoir remarqué d’aliasing, mais j’y ai joué sur PS4 Pro.
Aucun lag n’a également été constaté.

The Inpatient fait-il peur ?

Malgré l’ambiance pesante et assez prenante, j’ai été un peu déçu. Je m’attendais à bien flipper dans certains passages comme dans Rush of Blood. Rien de tout cela. De mémoire il y a eu 2 jump scare, et encore au début du jeu. Donc côté frissons, on repassera 😉

avis the inpatient psvr

Durée de vie ?

Comme j’ai déjà pu le dire au début, comptez 2h30 pour finir une version de l’histoire. Effet papillon oblige, il existe une multitude de scénarios possibles. Donc comme vous pouvez vous en rendre compte, la rejouabilité est belle et bien présente. Ici la vraie question est « vais-je avoir le courage de relancer une partie ? » Pour ma part, je dirais oui mais pas tout de suite. J’ai besoin d’un minimum d’action. The Inpatient m’a fait passer une belle expérience mais malgré l’heure tardive (1h du mat), j’ai quand même ressenti le besoin de lancer une partie de Dragon Ball FighterZ derrière.

Mais en conclusion, que vaut The Inpatient ?

Je suis partagé entre 2 sentiments. D’un côté j’ai passé un très bon moment, court certes mais belle expérience de jeu. Et d’un autre, une certaine déception de part le manque de frissons et ce sentiment d’être passif 80-90% du temps. On est dans un hôpital psy, dans l’univers Until Dawn. Il fallait envoyer du lourd, d’autant plus que d’après le trailer je m’attendais vraiment, pardonnez moi, mais à me faire dessus 😉

Le jeu coûte 40€. Donc oui, si vous comptez le faire une seule fois, cela pique un peu car pour 2h30 de jeu ça fait cher la minute. Je pense que l’on peut tabler déjà sur 4 ou 5 fins différentes donc au final niveau temps, on est dans la moyenne des jeux actuels.

Si vous n’avez pas encore fait Until Dawn, je vous conseille tout de même de le faire avant de passer sur The Inpatient.

Trailer de The Inpatient

Cet article pourrait vous intéresser

PS4 Pro vs PS4 Slim- Quelle est la différence? Laquelle dois-je choisir ?
PS4 Pro vs PS4 Slim- Quelle est la différence? Laquelle dois-je choisir ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here